Lo Furòl

... de l'ouverture (en occitan)

Vous êtes ici : Accueil / Logiciels Libres / LibreOffice / Pourquoi utiliser la suite LibreOffice à l'école ?

LibreOffice

Pourquoi utiliser la suite LibreOffice à l'école ?

LibreOffice Logo FlatCet article est une reprise de l'article original de 2010, encore malheureusement d'actualité, situé ici : https://usep11.org/site_usep11/index.php/aide-outils/logiciels-libres/45-pourquoi-utiliser-la-suite-openofficeorg-a-lecole.

C'est quoi "LibreOffice" ?
C'est une suite bureautique libre et gratuite, elle est issue du projet initial OpenOffice.org (ou OOo pour les intimes). Elle comporte un traitement de texte "Writer" (équivalent à Word et ses fichiers ".docx"), un tableur "Calc" (équivalent à Excel et ses fichiers ".xlsx"), une gestion de base de données intégrée "Base"(équivalent à Access et ses fichiers "mdb"), un logiciel de présentation "Impress"(équivalent à Powerpoint et ses fichiers ".ppsx") et un logiciel de dessin "Draw". Elle n'a donc rien à envier à la fameuse et onéreuse suite "Microsoft Office" qui regroupe tous les programmes cités ci-dessus entre parenthèses.

C'est aussi la suite bureautique qui devrait être utilisée dans les écoles publiques pour les raisons suivantes :

  1. Elle permet de produire par défaut des formats ouvert de fichiers qui est le format recommandé par l'État lui-même (même s'il faut le rappeler parfois à ces administrations...) dans  le Référentiel Général d'Interopérabilité v2 ou RGI v2 datant de 2016... quand même.
    Voir cette page pour avoir plus d'info sur ces formats. et savoir comment les produire par défaut avec Word, Excel and Co.
  2. Elle est gratuite. Ce qui ramène le coût pour le contribuable à 0€ : on est loin des  99€ d'abonnement annuel avec Microsoft 365  ou des 299 € (569 € il n'y a pas si longtemps...) pour la suite pour les PME... et cela pour un seul ordinateur !!! Pour se faire une idée des prix, cliquez ici : exemple de prix Microsoft. D'ailleurs, l'Assemblée Nationale et la Gendarmerie (source Internet) l'ont bien compris... eux...
  3. Elle est libre. Ce qui signifie que chacun (enfin, il faut quand-même être un peu informaticien 😉 ...) peut lire, contrôler ou améliorer son code source qui permet son fonctionnement. Du coup, il existe dans le monde entier un grand nombre de bénévoles qui contribuent à son développement ou qui signalent des bugs ou bogues en bon français. Ils sont d'ailleurs rejoints par des salariés de grandes firmes comme Google, SUSE, Red Hat, Intel ou encore la Free Software Foundation qui ont compris l'avantage de ce système (plus grande réactivité, améliorations plus rapides, coûts moindres, multitudes de testeurs...).
  4. Nous n'incitons plus indirectement au piratage des produits Microsoft, car en tant qu'enseignants ou institution nous sommes d'une certaine façon des prescripteurs (même si on essaie de l'éviter au maximum) et les élèves aiment bien avoir à la maison les mêmes outils qu'à l'école. Au fait, qui n'a jamais travaillé sur un logiciel "Word" ramené du boulot ou passé par un copain alors que c'est strictement interdit ?
    Il est à noter qu'il y a quelques années Microsoft fournissait gratuitement (est-ce que l'État a mis la main à la poche ?) à tous les enseignants français sa suite Office. Pourquoi d'après vous ? Par philanthropie... ? Certains assimilant même cette pratique à celles des dealers de drogue qui appâtent les utilisateur⋅rice⋅s pour les rendre dépendant⋅e⋅s par la suite...
  5. On n'est pas obligé de racheter un autre logiciel à chaque fois qu'il change de version : par exemple, un document tapé sous Word 2007, n'est pas lisible si l'on n'a pas au moins la version Word 2007, et donc si j'ai Word 2003 je ne pourrai pas lire ce document !!! C'est quand-même un comble de payer pour quelque chose que l'on a déjà. En plus, le jour où le logiciel disparaît, on n'aura plus le moyen de lire ses vieux documents !!! Est-ce du "développement" ou un investissement durable ?
  6. Un fichier LibreOffice créé sous Windows 98, XP, Vista, Seven, 8 ou 10 pourra aussi être utilisable sous Mac, Linux ou autre système d'exploitation.
  7. Dernier point et non des moindres pour ceux qui auraient peur de se sentir couper du monde ou qui aurait peur de recommencer de zéro tout le travail tapé sous Microsoft Office (j'en faisais parti, il y a encore ... 18 ans maintenant) : il est possible avec LibreOffice de lire (et même d'enregistrer !) des fichiers au format Microsoft Office. Soyez donc rassuré, vous pourrez ouvrir ou modifier le document "Word", "Excel" ou même "Powerpoint" que vous aurez reçu, et ceci sans avoir la suite Microsoft Office !!! Cette facilité m'a permis de convertir tous mes outils de travail sous Microsoft Office vers OOo. De plus à partir de la version LibreOffice 4 (nous sommes actuellement à la 7), il est possible de convertir et d'ouvrir des fichiers Publisher (chose impossible avant).

Bref le choix d'un logiciel n'est pas anodin même à notre niveau. C'est vrai qu'il faut un petit temps d'adaptation même si ces 2 suites sont très proches (du moins pour les versions antérieures à Office 2007 qui adopte une présentation différente) mais cela vaut les KOU (coup et coût) d'opter pour LibreOffice ou du moins pour une suite bureautique libre et ouverte.

Alors soyons libres et à faire un choix, faisons-le en connaissance de cause...

Pour aller plus loin :

Article plus anciens mais encore d'actualité :

Vous êtes ici : Accueil / Logiciels Libres / LibreOffice / Pourquoi utiliser la suite LibreOffice à l'école ?